lundi , 18 février 2019
enfr
Partageons nos bons plans économiques et écologiques!
Accueil » Actualités » Découvrez l’achat en vrac!

Découvrez l’achat en vrac!

Bonbons_Vertical-2

J’ai découvert récemment dans un reportage « Le grand déballage » sur France 5 une nouvelle chaîne de vente en vrac day by day. Plutôt écofrugale comme initiative! J’ai voulu en savoir un peu plus en  interviewant son fondateur: Didier Onraita. Ça va vous donner envie de vous y mettre et peut être, qui sait, de marcher sur les pas de Béa Johnson, la grande prêtresse du Zéro Déchet!

Pourriez-nous vous présenter votre entreprise ?

Day by day est la première enseigne française entièrement dédiée à la vente en vrac de consommables du quotidien. Nous proposons un large choix de produits d’épicerie salée et sucrée, de droguerie et d’hygiène ; tous sont vendus sans emballage imposé et en quantité à la demande. L’entreprise est née en mars 2013 et nous animons aujourd’hui 4 points de vente situés à Fontenay le Fleury (78), Versailles (78), Meudon la Forêt (92) et Lille (59). Un point de vente ouvrira à Nantes en cette fin de mois, puis à Bordeaux d’ici l’été. 4 nouveaux magasins suivront d’ici fin 2015, principalement en Ile de France. Parce que nous souhaitons partager largement notre engouement pour le vrac avec de nombreux porteurs de projet et avec un vaste public, nous nous développons au travers d’un réseau franchisé.

 Comment en avez-vous eu l’idée ?

Culturellement, j’ai toujours été animé par trois valeurs fortes dans ma démarche de consommation :

  • Le refus du gâchis
  • La recherche d’un impact raisonné
  • La liberté de choix dans l’offre, la qualité, le prix et la quantité

Par ailleurs, je travaille depuis plus de 25 ans dans les métiers du commerce de grande et moyenne consommation et j’ai pu observer les dérives et les limites des modèles conventionnels. Toutefois, au début des années 2000, j’ai été interpelé par l’expérience d’Auchan autour du hard-discount intégré à l’hypermarché (le concept « self discount ») qui proposait une gamme courte de produits en vrac. Il m’a alors paru évident que ce type de vente représentait l’avenir mais ne pouvait être compatible avec les objectifs et le fonctionnement de la grande distribution. En revanche, il pouvait totalement s’accorder avec le commerce de proximité (superficie, spécialisation, relation humaine forte).Je n’ai toutefois pas eu l’opportunité professionnelle de me consacrer alors au projet et j’ai attendu 2011 l’activer avec David Sutrat, l’un de mes proches amis et co-fondateur de day by day.

En quoi est-ce écologique ?

Plus qu’écologique nous avons coutume de de présenter day by day comme un commerce économique – nous y reviendrons -, éthique – nous proposons à chacun de choisir la juste quantité, nous préférons les produits français et européens, nous encourageons la variété alimentaire – et éco-responsable puisque :

  • nous contribuons à la réductions des déchets d’emballage en proposant à nos clients de venir avec leurs contenants ou en mettant à leur disposition, au-delà des habituels sachets papier, des contenants réutilisables totalement gratuits
  • nous encourageons l’achat de quantité nécessaire et suffisante et luttons donc contre les productions inutiles
  • nous encourageons la variété alimentaire et donc, en amont, la poly-culture

Quels sont les bénéfices financiers pour le consommateur et autres bénéfices  éventuels induits ? (Pourriez vous nous indiquer quelques exemples de relevés de prix comparés à la grande distribution ?)

Le consommateur est d’abord totalement libre d’acheter, enfin, la seule quantité utile à sa consommation d’une courte période et ce, au même prix – voire jusqu’à 40% moins cher – qu’un volume de marchandises  « à stocker » acheté en grande distribution.  Cette liberté induit aussi une moindre mobilisation de sa trésorerie personnelle sur une variété limitée de produits et lui offre donc l’opportunité constante de varier ses choix de produits (la variété alimentaire étant bénéfique). Elle induit aussi une moindre mobilisation d’espace de rangement ce qui, notamment en milieu urbain, est immédiatement significatif d’économie !
La compétitivité est elle aussi au rendez- vous avec des prix allant de -5% à -40% par rapport à la grande distribution. Voici des relevés de prix effectués en avril 2015 :

-Riz complet chez day by day = 2.1€/kg ; chez Auchan =2.62€/kg

– Pétales de blé au chocolat (équivalent chocapik) chez day by day = 5.90€/kg ; chez Auchan = 6.12€/kg

– Couscous moyen bio chez day by day = 2.40€/kg en couscous complet ; chez Auchan = 2.74€/kg en couscous semi-complet

– Flocons d’avoine bio chez day by day = 2.85€/kg ; chez Auchan = 4.04€/kg

– Lessive liquide Bio chez day by day = 014€/lavage ; chez Auchan = 0.20€/lavage

– Café en grain 100% arabica torréfié en France chez day by day = 14.50€/kg ; chez Auchan (Lavazza) = 14.60€/kg

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer dans ce projet ?

Le désir de proposer une alternative à la consommation « destructrice » et la certitude que nos contemporains souhaitent se réapproprier leur consommation et en maitriser les impacts. Chez day by day, nous nous attachons à promouvoir une consommation juste, c’est-à-dire de juste qualité, au juste prix, en juste quantité et avec un juste impact sur l’environnement. Et nous pensons que cela passe par une démarche quotidienne, de proximité et … pleine de plaisir !

Quelles en sont les retombées ?

Pour l’instant nous constatons un réel engouement des populations pour notre démarches, mais aussi des relais d’opinion, de différents industriels et producteurs qui croient au développement du vrac, ainsi que du monde associatif, notamment des équipes de Zéro Waste France avec qui nous échangeons très régulièrement.

Quels obstacles rencontrez-vous ?

Nous nous attachons à dépasser plusieurs types de limites dues à la prédominance des modèles conventionnels de la consommation industrialisée :

– La faible disponibilité de conditionnements d’origine compatibles avec le vrac. Il est très simple de trouver des paquets de 150g d’à peu près tout, beaucoup plus difficile de trouver du 5kg, 10kg ou 20kg.

– Le manque de solutions de mise en vente pour les produits liquides. Les solutions de « pompes » actuellement disponibles représentent des budgets incompatibles avec l’économie d’un magasin de proximité.

– La somme des opérations manuelles nécessaires et, par conséquent, le coût associé : démontage, lavage et séchage de chaque bac à chaque remplissage, remplissage bac par bac.

– Les à priori : nombre de consommateurs peuvent encore douter de l’hygiène associée à ce mode de mise en vente. C’est pourquoi chez day by day nous pratiquons un lavage systématique des bacs à chaque remplissage.

Quelles sont les prochaines étapes pour développer votre entreprise ?

Notre réseau comportera 10 points de vente à la fin de cette année, puis 25 de plus fin 2016 et nous accélèrerons notre rythme d’ouverture jusqu’à proposer 100 points de vente dans toute la France fin 2018.

2 commentaires

  1. avatar

    Plutôt géniale comme idée, surtout que pour certains produits l’emballage revient à un gros % du prix final.

  2. avatar

    Bsr,
    Super article! Dommage qu’il n’y ait pas plus de bio dans les day by day même si j’adhère au concept. Pour ma part j’ai la chance de fréquenter une biocoop qui propose le plus grand rayon en vrac de Paris.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*