mardi , 20 août 2019
enfr
Partageons nos bons plans économiques et écologiques!
Accueil » Consommation » FICHE – ACHETER D’OCCASION

FICHE – ACHETER D’OCCASION


Ne ratez  pas une bonne occasion d’agir pour la planète ! Cela ne vous a certainement pas échappé, on réalise de bonnes affaires en achetant d’occasion, mais saviez-vous que c’est aussi écologique ? Vous prolongez la vie d’un produit et dans un monde dont les ressources ne sont pas infinies, cela a le grand mérite de réduire mécaniquement leur exploitation et les pollutions engendrées par la production de biens neufs. N’oublions pas que l’objet le plus propre est d’abord celui qu’on ne produit pas !

Conscientes des enjeux environnementaux, les grandes enseignes se mettent, elles aussi, à faire de la vente de produits d’occasion. Ainsi, Ikea est en train de tester à Strasbourg un espace dépôt-vente où elle reconditionne les meubles que ses clients lui ont revendus. En Suède, l’enseigne a lancé un site internet dédié à la vente de ses meubles d’occasion. Un moyen pour le fabricant d’apporter la preuve que ses produits sont solides et durables. L’occasion est un marché en plein essor. Selon le fondateur de Troc.com, Jean-Pierre Boudier, il représenterait en France 10 milliards d’euros (hors automobile). Les objets les plus vendus seraient les meubles, les appareils TV, Hi-Fi, vidéo, viennent ensuite les articles de sport, de bricolage et de jardinages. Il existe une multitude de possibilités pour bien acheter.

Les vide-greniers et les brocantes

Ces événements en plein air mettent en relation les acheteurs et les vendeurs d’objets d’occasion. La loi vous autorise à vendre deux fois par an vos effets personnels et usagés. L’organisation d’un vide-grenier nécessite d’obtenir une autorisation auprès de votre commune, il vaut mieux pour cela s’organiser en association de quartier. Si vous êtes limité en nombre de participation en tant que vendeur, rien ne vous empêche de les fréquenter tous les week-ends en tant qu’acheteur. Le vide-grenier est l’occasion de vous débarrasser des objets que vous n’utilisez plus ou très peu, ou dont la présence est devenue ennuyeuse (objets décoratifs dont on finit par se lasser). Vous gagnerez un peu d’argent (une fois les frais d’emplacement remboursés, 5 € le mètre linéaire, en moyenne). Toutefois, ne vous attendez pas à faire fortune les jours de vide-greniers, car tout part à très bas prix. Mais si vous êtes vendeur, rien ne vous interdit de quitter votre stand et d’aller voir celui de vos voisins… ils ont peut être les objets qui vous manquent (livres, meubles, matériel de puériculture), vous pouvez alors soit leur acheter ou les troquer et échanger contre vos biens. La vente des objets d’occasion se fait à des prix défiant toute concurrence (des réductions de 30 % à 95 %). Les brocantes ressemblent aux vide-greniers dans le fonctionnement – on y vend des objets usagers sur le trottoir – mais les vendeurs sont des professionnels. Les puces sont un type de brocante mais sédentarisées et permanentes.

Les ventes aux enchères

On connaît les salles de ventes d’oeuvres d’art (Sotheby’s, Christie’s, Drouot) mais on oublie souvent que les ventes spectaculaires ne représentent que 50 % de leur chiffre d’affaires2, comme la “vente du siècle” en fév. 2009 avec la collection Pierre Bergé qui atteigna des sommets avec plus de 373 M€ en 3 jours. Les commissaires priseurs dirigent aussi la vente publique de meubles neufs ou d’occasion, de voitures, de chevaux, de machines industrielles… Les salles de ventes se transportent alors sur le lieu de l’enchère. Vous pouvez participer à ces enchères partout en France. Le réseau des salles de vente est assez dense. On trouve des salles de vente aux enchères partout, y compris dans les petites villes (sous-préfecture). N’oubliez pas, quand vous enchérissez, qu’il faut rajouter les frais d’adjudication, libres (regardez les conditions de vente au préalable) dans le cas de ventes volontaires, fixés par la loi dans le cas de ventes judiciaires (14,35 % TTC). Par ailleurs, fixez-vous toujours un prix à ne pas dépasser, de manière à ne pas vous laissez entraîner par le ton frénétique du commissaire priseur. On parle alors de “folle enchère”. Solution dans ce cas, faire des enchères en direct via internet pour ne pas avoir à se déplacer5. Pour en savoir plus, consultez le site de Drouot qui présente en vidéo les différentes étapes d’une vente.

Les dépôts-vente

Ces lieux sont dédiés à la vente d’objets d’occasions confiés par des particuliers. Vous trouverez facilement sur le net le plus proche de chez vous. Ils sont souvent situés en périphérie des villes. En France, deux enseignes se partagent une bonne partie du marché7. Déposez-y aussi les objets que vous n’utilisez plus ou très peu et tous ceux dont vous avez fini par vous lasser. Pour l’acheteur, c’est l’occasion d’acheter des objets à bon compte (des réductions de 20 % à 80 %) sans générer une pollution supplémentaire. Pour le vendeur, le commissionnement prélevé peut être important dans le cas d’un dépôt vente, de 35 % à 15 %. Il est dégressif en fonction du prix.

Qu’il s’agisse des dépôts-vente ou des salles de vente, examinez bien les produits et renseignez-vous sur leur état de marche. Faites vous accompagner par un connaisseur (pour les deux-roues et les meubles notamment) qui pourra apprécier l’état du bien en l’observant car vous n’aurez pas forcement la possibilité de l’essayer.

Pour connaître l’agenda des prochaines brocantes et des ventes aux enchères près de chez vous8, renseignez-vous sur le net.

Les sites internet de vente d’objets d’occasion

Prix fixe ou enchère ? Le marché de l’occasion était estimé à 6 milliards d’euros en 2006 (AFP). Le net accaparait déjà l’essentiel des transactions puisque 43 % des ventes y ont été réalisées ainsi que 53 % des achats. A tel point que les journaux de petites annonces qui représentaient 50 % du circuit de l’occasion au début des années 90 sont marginalisés ou se sont reconvertis sur la toile, pour ne pas être marginalisés. Qui ne connaît pas Amazon, Ebay, Le bon coin, Price Minister, 2xmoinscher, vivastreet, paruvendu, topannonces ?… On trouve également des sites spécialisés pour collectionneurs comme delcampe.com. Moins connu le site original www.econeuf.fr où vous trouverez des appareils électroniques et électriques neufs ou quasiment neufs à des prix très attractifs. L’entreprise récupère auprès de différentes enseignes les retours clients. Souvent ces appareils neufs sont renvoyés par les acheteurs parce qu’ils ne correspondent pas à leurs attentes, ou bien parce qu’ils ne savent pas s’en servir ou alors et c’est plus rare, parce que l’appareil est en panne. Dans tous les cas, Econeuf les vérifie, les répare s’il le faut, les reconditionne puis les revend avec une garantie.

Quitte à acheter d’occasion, achetons équitable ! Le réseau Envie est le leader de la vente d’électroménager rénové et garanti. Vous trouverez de grandes marques, garanties un an, et vendues à prix réduit dans l’un de leurs cinquante magasins. Vous contribuerez ainsi au réemploi et à l’emploi car Envie est une entreprise de l’économie solidaire. Pensez aussi aux boutiques relais Emmaüs ou de La Croix Rouge pour acheter des meubles, des bibelots, des objets d’occasion restaurés par leurs équipes en collaboration avec des artistes ou des designers, comme la plasticienne Guillemette Thiercelin  (cf. fiche écofrugale à venir – Fripes).

 Les écueils sont à éviter

Tout d’abord les escroqueries à la carte bleue. Ne communiquez jamais (et à qui que ce soit) votre code de carte bleue et renseignez-vous sur la réputation de l’acheteur ou du vendeur en consultant son profil et la note que lui accordent les internautes. Les économies financières peuvent être significatives. Le fait de passer par un intermédiaire contribue néanmoins à augmenter le prix par rapport à un bien négocié directement (via les petites annonces) sans intermédiaire (physique ou virtuel). Il y a toutefois plus de garanties contre les moyens de paiement frauduleux, le vol. Sur internet, les frais sont généralement payés par le vendeur. Autre possibilité pour payer vos occasions, les échanger contre vos propres biens, selon le bon vieux système du troc, les sites de troc en ligne sont en plein boom11 (cf. fiche écofrugale à venir – Donner/Recevoir). Méfiez vous aussi des contrefaçons et gardez à l’esprit qu’il n’est pas toujours facile d’acheter un bien sans l’avoir observé autrement qu’en photo.

ZOOM – Vendre un bien d’occasion pour acheter un bien neuf,
est-ce écofrugal ?

Certainement pas si le montant de la vente d’occasion vous sert à financer le renouvellement prématuré de vos objets ! Dans le cas d’une voiture gourmande en essence, vendue au profit d’une neuve, le raisonnement est un peu différent. En effet, votre nouvelle voiture, à faible consommation, sera moins coûteuse à l’utilisation que l’ancienne. Cependant avant que les économies générées ne vous permettent de rembourser l’achat de votre bien neuf, cela peut prendre un certain temps… Préférez alors une voiture d’occasion très récente. Gardez à l’esprit qu’une voiture neuve perd plus de 10 % de son prix une fois passée le seuil du concessionnaire. D’un point de vue écologique, il conviendrait en toute rigueur de faire une analyse du cycle de vie global, pour savoir si l’impact environnemental lié à la fabrication de la voiture sera compensé par une moindre pollution à l’usage. Aujourd’hui, dans l’état actuel des connaissances techniques, il n’est pas facile de répondre à  cette question. Gardez à l’esprit que votre impact écologique en tant que vendeur d’occasion sera faible si vous vous servez de l’argent de la vente pour investir dans l’immatériel ou de la consommation écofrugale. Il en va tout autrement si le montant est réaffecté à l’achat de biens ou produits superflus et polluants.

Trucs et astuces

Réussir son vide-grenier :

> Pour vendre ou acheter d’occasion, renseignez-vous auprès de votre mairie, pour savoir quand auront lieu les prochains vide-greniers et brocantes dans votre commune (en général au printemps et à l’automne).

> Pour ce qui concerne les aspects juridiques : statuts, fiscalité, autorisation, vous trouverez tous les détails sur http://vide-grenier.org

> Si vous êtes acheteur, consultez le programme des vide-greniers de votre région sur l’un des sites suivants : www.info-brocantes.com – www.ouchiner.com – www.brocabrac.com – www.brocorama.com – www.vide-greniers.org

> Faites une liste et fixez vous des repères de prix pour ne pas acheter d’objets inutiles.

> N’oubliez pas que les bonnes affaires là aussi appartiennent à ceux qui se lèvent tôt.

Témoignage…

Ewa, en couple, 27 ans, fonctionnaire, Alençon. “On achète beaucoup d’occasion et notamment pour l’ameublement, que ce soit sur le boncoin.fr, dans des dépôts-vente ou des brocantes. C’est beaucoup moins cher et très écologique puisqu’on donne ainsi une deuxième vie aux produits. Alors bien sûr, il faut savoir se montrer patient pour trouver la bonne occase, il faut fouiner, parfois il faut louer une camionnette pour chercher des meubles encombrants car le vendeur trouvé sur internet est un peu éloigné, mais dans tous les cas, ça revient tout de même nettement moins cher ! Ce n’est pas non plus parce que ça n’est pas cher qu’il faut acheter tout et n’importe quoi. Il faut s’assurer que l’objet en question corresponde bien à ce qu’on cherche et à ses besoins. Nous avons ainsi acheté d’occasion nos meubles de salle de bain. Il nous fallait beaucoup de rangements: nous avons trouvé un meuble vasque avec miroir, rangements en-dessous, et trois colonnes dont une avec miroir ; meubles blancs, en bon état et propres, à retirer à 1h15 de chez nous, le tout pour 150 euros, imbattable ! Pour avoir l’équivalent neuf et encore juste un meuble vasque, un miroir et un petit rangement sous l’évier il aurait fallu débourser au minimum 700 euros. Pour notre future cuisine, nous avons fait le calcul, neuve elle nous aurait couté autour de 6 000 euros sans compter l’électroménager, et bien nous en avons trouvé une sur un site de vente d’occasion à 2 200 euros encore sous garantie. Même en louant une camionnette et en faisant appel à un professionnel pour venir aider à la monter chez nous et à changer le plan de travail, ça va nous revenir quand même à 3 500 euros de moins sachant qu’en plus on aura l’électroménager. Le produit est tellement beau que cela aurait été dommage de passer à côté d’une si belle occasion ! Pour le moment nous n’avons qu’acheter d’occasion mais le temps viendra pour nous aussi de vendre d’occasion, certains de nos objets retourneront alors vivre une autre vie ailleurs…”

Étude de cas

Les économies financières sont très importantes en particulier pour les livres qui se négocient couramment 90 % en dessous de leur prix neuf. Pour estimer précisément vos économies, passez en revue tous les produits, biens, objets que vous avez achetés neufs au cours des 12 derniers mois (biens culturels, antiquités, matériel de bricolage, produits high-tech, meubles, lampes, objets de déco) et estimez ce que vous auriez pu économiser en chinant ces objets dans des vide-greniers, sur internet, ou dans des salles d’enchères. Cela représentera de 30 % à 70 % du montant dépensé ! Par exemple : – une lampe de bureau d’occasion, 30 € en brocante, contre 100 € neuve. – un VTT d’occasion, 75 € dans un vide-grenier, contre 150 € neuf. – des Lego pour le petit dernier vendus 10 € sur Price Minister, contre 50 € neufs. – une table basse en vente 70 € sur ebay contre 250 € en magasin. – un canapé en cuir à 300 € en salle de vente contre 1 000 € neuf. Economie totale = 1 065 € ! Certes, il faudra avoir mis quelques fois la main à la pâte, en ponçant une veille table, en nettoyant des jouets voire en rachetant un nouveau vernis, mais les économies seront au rendez-vous et vous aurez considérablement réduit votre impact environnemental.

Pour aller plus loin

À lire : Le Guide pratique pour bien chiner – Tous à la brocante, de Jacqueline Cahen-Sergent, Éditions Solar. Pour tout savoir sur le fonctionnement des puces, vide-greniers, braderies, marchés, foires, salons et apprendre à dénicher les bons objets.

À cliquer : www.vente-amis.com Vide-dressing, vide-grenier, brocante, déménagement, déstockage ? Ce tout jeune site vous permet de créer en ligne votre vente privée et de la diffuser à vos amis et aux amis de vos amis via les réseaux sociaux.

À télécharger : www.conso.net/bases/5_vos_droits/1_conseils/ conseil_866_075-j214_depot-vente.pdf Une fiche pratique sur Le dépôt-vente de l’Institut national de la consommation. www.foruminternet.org/IMG/pdf/Forum-2010- 145x208_VF.pdf Des conseils pratiques pour bien choisir son site internet achat en ligne mais aussi pour payer en toute sécurité et suivre sa commande. Vous connaîtrez également les recours en cas de retard de livraison ou de livraison défectueuse.

9 commentaires

  1. avatar

    Ne pas oublier non plus les « fringues » qui peut plomber rapidement un budget chez certain(e)s. Ce qui est vieux pour l’une est neuf pour l’autre. Alors faire des après midi entre copines pour échanger les vêtements dont on se lasse. Et ne pas oublier d’y apporter les vêtements de son conjoint. Une petite tarte faite maison, un thé et c’est un après-midi de plaisir qui fait économiser beaucoup. Pour être au top, rassembler les vêtements qui n’ont pas trouvé preneur et les déposer à une association qui les redistribue.

  2. avatar

    Oui, il y aura prochainement une fiche spécifiquement sur les fripes.

  3. avatar

    J’adhère ! Même si on a les moyens d’acheter du neuf, choisir des produits d’occasion est un acte militant ! Je déménage bientôt et vide mes placards : mise en vente de ce qui a de la valeur, don pour le reste. J’explique à mes enfants que l’argent récolté par la vente de leurs jouets leur permettra de s’en offrir d’autres. Côté achats, je me suis fait offrir une machine à pain dégotée sur Le Bon Coin : on m’avait dit qu’en moyenne les gens s’en lassent au bout de 6 mois. C’est vrai ! Du coup, un appareil en super état à 30% de sa valeur initiale…Et du bon pain tous les jours (depuis 7 mois !)

    • avatar
      Philippe Green

      Voilà un bon exemple d’acte doublement écofrugal: l’achat d’occasion plus le fait de fabriquer son pain!

  4. avatar

    Dans un genre un peu différent, mais d’autant plus économique et tout autant écologique, il existe aussi les zones de gratuité, les marchés gratuits appelés aussi grat’zone !
    Organisés lors de petites manifestations locales, ce système fait parler de lui !

  5. avatar
    Philippe Green

    41 objets non utilisés par foyer pour une valeur estimée à 1960 € par la plateforme d’enchères eBay.fr Désencombrez vous, donnez ou revendez d’occasion, c’est économique et écologique, vous prolongerez la vie de vos objets!

  6. avatar
    Philippe Green

    Un tout nouveau site d’achat d’occasion de produits écologiques à découvrir:

    http://www.Vente-ecologique.com est le premier site d’échange d’éco-produits d’occasions entre particuliers.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*